mercredi 14 novembre 2018

LE DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX D’ASSAINISSEMENT


LE DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX
D’ASSAINISSEMENT

L’assainissement des agglomérations, au sens ou l’entend « l’instruction relative à
l’assainissement des agglomérations » de 1977 a pour objet d’assurer l’évacuation
de l’ensemble des eaux pluviales et usées ainsi que leur rejet dans les exutoires
naturels sous des modes compatibles avec les exigences de la santé publique et de
l’environnement.
Il est à noter que le document « la ville et son assainissement » édité en juin 2003
par le CERTU a vocation à remplacer « l’instruction technique relative à
l’assainissement des agglomérations » de 1977.
Au siècle précédent, la politique d’assainissement (1894 loi sur le « tout à l’égout »)
consistait encore essentiellement en une évacuation rapide des eaux usées et
pluviales le plus loin possible des zones agglomérées.
Cette situation considérée comme satisfaisante se prolonge jusqu’en 1950.
Dès 1970, la croissance rapide de la population urbaine (22 % en 1950, 75 % en
1970) rend la situation critique. En effet le développement rapide de l’urbanisation
des villes à leur périphérie a entraîné une forte augmentation des surfaces
imperméabilisées, ce qui a accru considérablement les volumes et les débits
ruisselés entraînant ainsi une insuffisance des exutoires. On a donc assisté à une
surcharge progressive des réseaux existants et à une augmentation du risque
d’inondation.
Si la solution traditionnelle de réseaux d’assainissement est une bonne réponse sur
le plan de l’évacuation des eaux, elle a sa limite et présente de nombreux
inconvénients sur le cycle naturel de l’eau (augmentation des débits vers les rivières
entraînant un manque d’eau vers les nappes, une saturation des exutoires….).
Devant l’impasse à laquelle conduisait l’assainissement pluvial classique, il a fallu
innover. On a fait appel à des techniques alternatives basées essentiellement sur un
stockage temporaire des eaux de pluie permettant de retarder l’écoulement avant
l’exutoire ou d’infiltrer au maximum.
Pour atteindre cet objectif, les principes sont simples. Ils sont mis en oeuvre en
particulier dans les bassins de retenues qui ont trois fonctions essentielles :
- recueil des eaux de pluie,
- rétention de ces eaux,
- évacuation lente.



 Taille : 5MB    Format : PDF 



Table des matieres
CHAPITRE 1 LES RESEAUX D’ASSAINISSEMENT..................................4
1. - L’ASSAINISSEMENT DES AGGLOMERATIONS...........................................5
1.1. DEFINITION.........................................................................................................5
1.2. HISTORIQUE........................................................................................................5
2. - LES SYSTEMES DE COLLECTE ET D’EVACUATION.................................6
2.1. SYSTEMES D’EVACUATION............................................................................6
2.2. SCHEMAS TYPES DES RESEAUX D’EVACUATION....................................7
2.3. TYPES DE RESEAUX..........................................................................................9
3. - CONCEPTION DES RESEAUX..........................................................................10
3.1. ENQUETES PREALABLES...............................................................................10
3.2. ETUDES PREALABLES....................................................................................11
CHAPITRE 2 LE CALCUL DES SECTIONS D’OUVRAGES.....................12
1. - LE DIMENSIONNEMENT DES CANALISATIONS.......................................13
1.1. FORMULE DE CHEZY (ECOULEMENT UNIFORME)...........................................13
1.2. FORMULE DE MANNING-STRICKLER.........................................................14
2. - CONTRAINTES DE CALAGE DES RESEAUX...............................................15
2.1. CANALISATIONS D’EAUX USEES................................................................15
2.2. CANALISATIONS D’EAUX PLUVIALES OU UNITAIRES..........................15
3. - LES ABAQUES DE L’INSTRUCTION TECHNIQUE DE 1977.....................16
3.1. UTILISATION DES ABAQUES........................................................................22
CHAPITRE 3 LES EAUX USEES...............................................................26
1. - LES DEBITS D’EAUX USEES DOMESTIQUES..............................................27
2. - LES DEBITS D’EAUX USEES INDUSTRIELLES...........................................28
3. - LES DEBITS D’EAUX CLAIRES PARASITES................................................29
4. - LES DEBITS DE TEMPS SEC.............................................................................29
5. - DEBIT CAPABLE D’UNE CANALISATION D’EAUX USEES.....................29
CHAPITRE 4 DONNEES HYDROLOGIQUES...........................................30
1. - DONNEES PLUVIOMETRIQUES......................................................................31
1.1. MESURE DES PRECIPITATIONS....................................................................31
1.2. ANALYSE DES OBSERVATIONS...................................................................32
2. - COURBES INTENSITE - DUREE - FREQUENCE IDF..................................34
2.1. FORMULE DE MONTANA...............................................................................34
2.2. VALEURS DE A ET B .........................................................................................34
2.3. PERIODE DE RETOUR T..................................................................................35
2.4. EXERCICE..........................................................................................................40
3. - CARACTERISTIQUES D’UN BASSIN VERSANT..........................................41
3.1. SURFACE DRAINEE A.....................................................................................41
3.2. COEFFICIENT DE RUISSELLEMENT C.........................................................42
3.3. TEMPS DE CONCENTRATION T C...................................................................44
3.4. HYDROGRAMME A L’EXUTOIRE.................................................................44
CHAPITRE 5 LES DEBITS D’EAUX PLUVIALES.....................................46
1. - METHODE RATIONNELLE..............................................................................47
2. - METHODE SUPERFICIELLE DE CAQUOT...................................................48
3. - BILAN HYDRAULIQUE DE CAQUOT.............................................................48
4. - EVALUATION DES NEUF PARAMETRES.....................................................52
4.1. PLUVIOMETRIE................................................................................................52
4.2. EFFET DE STOCKAGE ET D’ECRETEMENT................................................53
4.3. TEMPS DE CONCENTRATION........................................................................53
5. - DEFINITION DES VARIABLES.........................................................................54
5.1. SURFACE A........................................................................................................54
5.2. PENTE MOYENNE I DU BASSIN VERSANT.................................................54
5.3. COEFFICIENT DE RUISSELLEMENT.............................................................54
5.4. PERIODE DE RETOUR T..................................................................................55
5.5. ALLONGEMENT DE BASSIN M......................................................................57
6. - DOMAINE DE VALIDITE ET PRECISION DE LA METHODE..................57
7. - LES FORMULES PRATIQUES DE LA METHODE DE CAQUOT DE
L’INSTRUCTION DE 1977.............................................................................................59
8. - DETERMINATION DU POINT CARACTERISTIQUE ET DELIMITATION
DES BASSINS VERSANTS ELEMENTAIRES............................................................61
9. - GROUPEMENT DES BASSINS..........................................................................62
9.1. GROUPEMENT EN SERIE................................................................................62
9.2. GROUPEMENT EN PARALLELE....................................................................63
9.3. REMARQUES.....................................................................................................64

Tags :
cours vrd assainissement pdf, cours d'assainissement en genie civil pdf, assainissement urbain cours pdf, assainissement d une ville, assainissement définition pdf